Comment transférer un bien immobilier ?

Comment transférer un bien immobilier ?

Le transfert d’une propriété peut être effectué de deux façons différentes, d’une part avec des actes des deux parties et d’autre part grâce ou à cause de la loi. En vertu de la loi des parties, la loi sur le transfert de propriété (TOPA) existe, ce qui nous donne d’autres divisions que ce soit dans le cas ou le bien est meuble ou immeuble. Dans ce document de recherche, nous allons nous concentrer sur les biens immobiliers. Les biens immobiliers sont divisés en six parties: vente, hypothèque, recours, bail, échange et cadeaux.

Le transfert de propriété a été défini en vertu de l’article 5 de la loi sur le transfert de propriété. Selon la loi, les biens immobiliers ne comprennent pas des constructions faites avec du bois, avec du fourrage ou de l’herbe. L’interprétation cette section permet également de comprendre le fait que les choses qui sont attachées à la terre, fixées à la terre et qui ne peuvent donc pas être détachées car ils y sont fixées à donc la définition de biens immobiliers.

Les exigences à respecter selon l’article 5 sont au nombre de quatre.

Le transfert doit être effectué par une personne vivante ou juridique

Le tribunal a déclaré qu’une personne morale peut être un individu, une entreprise, une société, une association, une société, à l’exclusion d’une société de partenariat. Toute personne qui peut poursuivre ou être poursuivie en justice répondrait donc à cette exigence.

Il faut un moyen de transport

Le moyen de transport ne peut avoir lieu que s’il y a création d’un tout nouveau titre. Par conséquent, il n’y aura rien qui se passera avec le cessionnaire avant le titre. En plus de cela, les termes futurs sont utilisés pour définir l’intérêt futur dans la propriété et non la future propriété elle-même. En conséquence, le mot propriété future elle-même doit être transféré.

La propriété elle-même doit être transféré

Le troisième élément est la compétence comme dans l’article 7 de TOPA. L’individu ne doit pas être mineur ou aliéné. La personne doit avoir le titre de propriété ou la personne doit avoir le pouvoir de transférer; en partie ou en totalité.

Il doit être fait pour une personne vivant ou une personne juridique

Le quatrième élément est que selon l’article 6, la personne ne doit pas être un cessionnaire qui est légalement disqualifié. Par exemple, en vertu de l’article 136 des juges du TOPA, les praticiens du droit et les agents qui sont liés au tribunal ne peuvent pas faire l’objet de poursuites pouvant donner lieu par la suite à une action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *